Lors du Paris Games Week, j’ai eu le plaisir de rencontrer Djillali Defali qui n’est autre que le dessinateur de la bande dessinée Assassin’s Creed. Lors du PGW 2010, j’avais déjà eu la chance de l’aborder pour les dédicaces des tomes 1 et 2. À l’occasion du salon, le tome 4 (Hawk) était en vente exclusive, deux semaines avant la date de sortie officielle.

Cette fois-ci, il était présent du jeudi 01 au samedi 03 novembre. Pour avoir une dédicace, il fallait se rendre sur le stand Ubisoft, afin de récupérer un ticket correspondant à un créneau horaire de la journée, pour éviter d’avoir une queue tant encombrante qu’insupportable ; horaire auquel il fallait se présenter à l’espace Dédicaces avec son support. Étant arrivée quelque peu tardivement, il n’y avait plus de tickets pour jeudi, j’ai donc demandé à en avoir un pour le lendemain. Je me remémorais mes heures d’attente durant l’édition 2010 ; alors, je remarquais et félicitais la nette amélioration de l’organisation de cette édition 2012.

Couvertures des tomes 3 et 4 de la bande dessinée Assassin's Creed

Tout se passait sans doute trop bien pour que cela dure. Certaines personnes ne se sont pas présentées à l’espace Dédicaces en temps et en heure, en conséquent, le système de tickets a été abandonné. J’ai donc fait la queue pendant trois heures alors que je suis arrivée à l’heure fixée, sans avoir la possibilité d’utiliser le coupon tel un coupe-file, alors que les autres n’en avaient pas.

Ayant un second tome à dédicacer, je pensais avoir prévu le coup en arrivant le samedi après-midi avec une heure d’avance. J’étais la troisième personne dans la queue. Une demie heure d’attente me rassurais-je, mais c’était sans compter sur l’heure et demie de retard de Mr. Defali! Finalement, j’ai attendu aussi longtemps que la veille.

Tome 3 : Accipiter

Dédicace du tome 3 de la bande dessinée Assassin's Creed

Tome 4 : Hawk

Dédicace du tome 4 de la bande dessinée Assassin's Creed

Avec ce quatrième tome, la bande dessinée Assassin’s Creed entame sa seconde trilogie. Il est à noter qu’en deux ans, le trait à évoluer ; celui-ci me plaît plus. Concernant les dessins en eux-même, tout comme pour les tomes 1 et 2, nul besoin d’avoir une âme d’artiste pour remarquer qu’il y a un problème de proportion ; ils n’en restent pas moins de belles dédicaces!

Avez-vous eu l’opportunité d’en obtenir? Je serais curieuse d’en voir d’autres!